Faustine Balmelle-Delauzun

Co-présidente du groupe Lille Verte

Chargée de mission

Membre de la commission des Solidarités, de la cohésion des territoires et de la participation citoyenne

Pour quelles raisons as-tu décidé de t’engager en politique ? 

Je me suis engagée à l’âge de 15 ans, en réaction à la politique de droite de casse sociale de Nicolas Sarkozy, pour défendre des valeurs: celles de solidarité, d’égalité et de justice sociale. Mon identité, c’est celle de la Gauche pour agir pour l’intérêt général, l’émancipation des individus et la dignité humaine. 

Être élue ça change quoi ? 

Être élue, ça permet en premier lieu d’être une sorte de porte-voix de celles et ceux qui n’en ont pas: les précaires, les galériens, les habitant.e.s des quartiers populaires, les personnes isolées. Être élue, c’est passer à l’action concrètement pour elles, pour eux, et influencer les politiques locales. Loin d’éloigner du terrain, cela permet des échanges forts et quotidiens avec les Lillois.e.s. 

Ton chantier prioritaire à Lille ? 

La lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des quartiers populaires. Dans une ville où un quart des habitant.e.s vit sous le seuil de pauvreté, il faut agir fortement: réquisitionner des logements vacants, porter l’expérimentation d’un revenu universel d’existence, soutenir les maraudes et les associations de solidarité, verdir les quartiers, … Telle sera ma feuille de route pour ce mandat.

Au Conseil municipal