Maroin Al-Dandachi explique notre vote contre le développement du SNU voulu par le groupe Faire Respirer Lille

Le SNU est conçu comme purement vertical, destiné à être imposé à la jeunesse, et non construit avec elle.

Le SNU est une manière, pour Emmanuel Macron, de satisfaire les attentes d’un électorat toujours plus réactionnaire.

Ledispositif coûterait 2 milliards d’euros en année pleine par an.

De telles sommes seraient plus utiles si elles étaient considérées à l’Éducation nationale, au service civique et à l’éducation populaire 

Nous devrions viser l’émancipation des jeunes et non leur ‘domestication’.

Aujourd’hui, les jeunes ont besoin d’autonomie, de confiance et d’espoir face aux urgences climatiques et sociales de notre société.

Nous voterons contre ce voeu.